Enquête lexicographique

Mots et usages d'une catégorie historiographique

Enquête lexicographique sur le corpus

Un volet du programme est constitué par une réflexion lexicographique, consacrée aux termes employés pour désigner le renouveau littéraire, artistique, scientifique, culturel, politique, social dans les textes des périodes concernées. Ce travail s’inscrit pleinement dans la dimension multilingue, transnationale et collaborative du projet Renaissances. A partir d’outils de travail collaboratif, les partenaires du projet sont invités à constituer des billets de recherche, des notes lexicales consacrées aux termes qui leur paraissent pertinents dans leurs corpus. Cette page a pour fonction de publier ces billets de recherche afin de faire apparaître des lignes de force, des réseaux de signification, qui pourront susciter des synthèses, collaborations transversales, etc.

Responsables

Mathilde Bernard, Mathieu de La Gorce, Corinne Manchio, Laetitia Sansonetti.


Le mot « siècle » dans les textes publiés en Angleterre au 16e siècle

Carnet de recherches
Ainsi qu’il apparaît dans l’Apologie pour Hérodote d’Henri Estienne [...], le mot « siècle » est fréquemment employé au seizième siècle pour désigner la période contemporaine à l’auteur de l’ouvrage, souvent précédé d’un déictique (démonstratif ou possessif), dans le cadre d’une évaluation comparative des mœurs du temps présent et de celles du passé ou d’autres pays...
Read More

Le mot siècle dans l’Apologie pour Hérodote d’Henri Estienne. Un pivot pour dire l’opposition des périodes.

Carnet de recherches
L’Apologie pour Hérodote, publiée par l’imprimeur humaniste et réformé Henri Estienne au début des Guerres de religion (1566), dénonce les fautes du catholicisme sous l’angle de la succession des temps. Son argument central est une « analogie », dont les éléments sont quatre grandes périodes de l’histoire humaine...
Read More

Les mots en « re – » chez Rabelais

Carnet de recherches
Dans la geste de Pantagruel, le mot « Renaissance » n’apparaît pas et le concept n’est pas théorisé non plus. Cependant, par les biais de la fiction, qui autorise toutes les créations et recréations, l’auteur se plaît à refaire, refaçonner, refondre. Quoi ? Des hommes et des femmes. Et plus précisément ? Leur savoir, leur corps, leur esprit, voire leur âme, et leur époque...
Read More
Retour en haut